Picasso vient à Monte-Carlo 50 ans après sa mort

La galerie Ward-Moretti accueille une exposition-vente d’œuvres sur papier de Picasso, de céramiques uniques et de sculptures assemblées pendant 25 ans par Pieter et Olga Dreesmann.

L’essence de l’exposition, qui s’est déplacée de New York, Londres et Paris, est que les collectionneurs se débarrassent des œuvres afin de se concentrer sur la construction d’une nouvelle collection de pièces contemporaines.

Initialement au nombre de 32, 28 œuvres d’art de Picasso ornent désormais les murs de la galerie Ward-Moretti au-dessus de la banque CMB Monaco, en plein centre de Monte-Carlo.

La tournée de cession marque également le 50e anniversaire de la mort de l’artiste.

Dans l’état actuel des choses, la collection témoigne de l’évolution des styles adoptés par Picasso depuis le tout début des années 1900, en passant par le cubisme jusqu’à ses œuvres ultérieures. Selon les termes du catalogue : « Les œuvres de la collection datent de 1899 à 1962 et couvrent le large spectre de l’évolution artistique de Picasso. »

Le prix des pièces varie d’environ 300 000 euros à plus de trois millions.

Pieter et Olga Dreesmann ont déclaré : « Ce fut un grand plaisir de collectionner et de vivre avec ces œuvres au cours des vingt-cinq dernières années, ainsi que de les partager avec le public par le biais de prêts à des expositions en Europe et aux États-Unis. Chacun de ces objets revêt une importance particulière pour nous, mais nous avons décidé que c’était le bon moment pour que d’autres aient l’opportunité de les posséder et d’en profiter alors que nous entamons un nouveau chapitre de notre vie de collectionneurs.
Le salon à Monaco se termine le 22 décembre.