NOTES DES JOUEURS | Marseille 2-2 Monaco : Marseille ne parvient pas à profiter d’un Monaco à neuf

Bien que ni l’Olympique de Marseille ni l’AS Monaco ne soient en position de Ligue des Champions avant le début de ce match, ces occasions entre les deux titans du football français semblent toujours vitales dans la course au football européen. Un match nul était un résultat qu’aucune des deux équipes ne souhaitait, car il permettait aux places de la Ligue des champions de s’éloigner un peu plus, à mesure que le peloton de chasse autour d’elles gagnait du terrain.

Monaco a poussé en avant dès le premier coup de sifflet alors qu’ils cherchaient un départ rapide, qui a été dûment délivré lorsqu’Aleksandr Golovin a soulevé le ballon au-dessus de la ligne arrière marseillaise en retraite et sur le chemin de Wissam Ben Yedder. L’attaquant a tiré proprement pour ouvrir le score et mettre les visiteurs dans l’ascendant dès la 7e minute.

Seulement trois minutes plus tard, Guillermo Maripán a été jugé comme ayant abattu le dernier homme, Vitinha, et a reçu un rouge direct pour cet acte. Marseille, qui n’avait jusqu’alors attaqué qu’à travers quelques rares transitions, disposait désormais de la majorité du ballon, alors que ses visiteurs se concentraient sur la défense et la frustration.

Les hôtes ont perdu Jonathan Clauss pour ajouter à leur crise de sélection déjà prononcée puisqu’Emran Soglo n’a été recruté que pour sa cinquième apparition professionnelle. Avant de trouver un peu de chance, Vitinha s’est approché alors que son tir filait vers le poteau, où attendait Pierre-Emerick Aubameyang, prêt à terminer l’effort et à égaliser le score.

Malgré la nouvelle domination marseillaise, Monaco reprenait l’avantage dès la dernière touche de la mi-temps. Aubameyang a perdu le ballon à l’entrée de la surface des visiteurs, où Ben Yedder a volé vers l’avant et a combiné avec Maghnes Akliouche pour aller de l’avant jusqu’à la pause.

La seconde mi-temps n’a pas faibli avec l’excitation puisque Leonardo Balerdi a égalisé le score d’une magnifique frappe de loin. Le tir était pur et puissant et dépassait Philipp Köhn, tendu.

Monaco, malgré un homme à terre, a tenté de défendre plus haut sur le terrain quand il le pouvait après la pause de la mi-temps. Ils ont tenu une ligne haute alors qu’ils tentaient de repousser Marseille et d’alléger une partie de la pression résultant des longues séquences de la première mi-temps où ils ont dû défendre dans leur propre surface.

Les esprits ont commencé à monter entre les deux équipes alors que la mi-temps touchait à sa fin et les frustrations face au score ont pris le dessus. Les contestations tardives et les représailles ont laissé sur le terrain une atmosphère qui semblait sur le point de déborder. Et quelques minutes avant la fin du match, Monaco était réduit à neuf, Denis Zakaria récoltant un deuxième jaune pour un tacle maladroit.

Pourtant, Marseille n’a pas réussi à trouver ce dernier but pour débloquer une défense monégasque qui avait été en infériorité numérique pendant la majeure partie du match, mais pas dominée.

Notes des joueurs marseillais

Pau López, 6 ans – Malgré deux buts encaissés en première mi-temps, López a été globalement impressionnant et vital pour tenir Monaco à distance en seconde période.

Ulisses Garcia, 5 ans

Bamo Meïté, 5 ans

Léonard Balerdi, 6 ans

Emran Soglo, 4 ans – Le remplaçant avait l’air nerveux dans cette apparition et hésitait parfois à s’engager dans le jeu. Il a été éliminé avant la fin alors que Gattuso tentait de lancer les dés et de forcer une victoire tardive.

Jean Onana, 5 ans

Geoffroy Kondogbia, 5 ans

Jordan Veretout, 5 ans

Luis Henrique, 4

Vitinha, 2 – Il n’y a qu’un nombre limité de tirs à bout portant qu’un joueur peut rater avant que vous ne commenciez à vous sentir désespérément désolé pour lui. Vitinha est toujours dans la bonne position mais son incapacité à finir a coûté la victoire à Marseille. L’image de lui marchant droit dans le tunnel après son échec de dernière minute résumait une performance douloureuse.

Pierre-Emerick Aubameyang, 4 ans

Notes des joueurs de Monaco

Philipp Kohn, 3 ans – Il avait l’air extrêmement nerveux en seconde période. À quelques reprises, Köhn a été pris hors de position et a eu du mal avec les tentatives marseillaises de centrer le ballon dans la surface. Il a eu beaucoup de chance que les hôtes ne soient pas parvenus à capitaliser sur ces erreurs.

Thilo Kehrer, 5 ans

Mohammed Salisu, 6 ans

Vanderson, 6 ans

Denis Zakaria, 3 ans – Zakaria a laissé les frustrations du match prendre le dessus sur lui en recevant deux cartons jaunes évitables. Il a eu la chance que Marseille ne puisse pas mieux profiter de sa situation, puisqu’il a mis son équipe dans un scénario délicat.

Youssouf Fofana, 5 ans

Kassoum Ouattara, 6 ans

Maghnès Akliouche, 6 ans

Alexandre Golovine, 6 ans

Wissam Ben Yedder, 7 ans – Contrairement à son homologue, Ben Yedder a réalisé un bon match en tête de ligne pour Monaco. Les occasions se tarissaient en seconde période pour les visiteurs, mais dans les rares occasions où la Principauté menaçait, c’était souvent Yedder qui semblait le plus susceptible de marquer.