L'ONU Monaco confirme son engagement en faveur de la conservation de la diversité biologique marine en haute mer

La Principauté est devenue, jeudi 9 mai 2024, le premier État européen et méditerranéen à ratifier l'Accord sur la Haute Mer dit « Accord BBNJ », lorsque SE Mme Isabelle Picco, Représentante Permanente de Monaco auprès des Nations Unies (ONU ), a remis l'instrument de ratification au chef de la Section des traités de l'Organisation.

Cette ratification fait suite à la signature de l'Accord par SAS le Prince Souverain au premier jour de son ouverture à la signature, le 20 septembre 2023, à New York.

L'accord BBNJ, qui complète la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer, vise à protéger, restaurer et garantir l'utilisation durable du milieu marin, à maintenir l'intégrité des écosystèmes océaniques et à conserver la valeur inhérente de la diversité biologique, par exemple à travers la création d'aires marines protégées en haute mer.

Le processus de négociation a duré près de 20 ans et Monaco a participé activement à toutes ses étapes, depuis la création d'un groupe de travail informel (2004-2015). La Conférence des Nations Unies sur le développement durable, dite « Rio +20 », en amont de laquelle la Principauté a accueilli un atelier préparatoire sur la durabilité de l'Océan, a constitué une étape importante pour accélérer les travaux.
La contribution de Monaco et les propositions formulées lors des sessions du Comité préparatoire (2016-2017) et de la Conférence intergouvernementale chargée d'élaborer le texte de l'Accord (2018-2023) ont été unanimement saluées et le résultat obtenu constitue une victoire du multilatéralisme.

A ce jour, le texte a fait l'objet de cinq ratifications (Palau, Chili, Belize, Seychelles et Principauté de Monaco). Les procédures en cours laissent espérer que les cinquante-cinq ratifications encore nécessaires à son entrée en vigueur pourront être soumises dans les prochains mois à l'ONU.

(Source originale Service de Presse du Gouvernement Monaco)

Image à la une : SE Mme Isabelle Picco, Représentante permanente de Monaco auprès de l'ONU, remet l'instrument de ratification au Chef de la Section des Traités de l'ONU, M. David Nanopoulos, le 9 mai 2024. © ONU